Je suis séropositive et mon partenaire séronégatif

Actualités

By Stella Attiogbe

11/10/2021

En 2021, le virus du VIH n’est plus un obstacle pour un couple qui désire bâtir une vie ensemble.

En effet, de plus en plus de couples se constituent d’un partenaire séronégatif et d’un autre séropositif. Même si la médecine a fait d’énormes progrès dans ce sens, il y’a encore une peur qui subsiste et de nombreuses interrogations pour les couples sérodiscordants.

Qu’en est-il du risque de contamination au quotidien ? Peut-on avoir des rapports sexuels sans prendre de risques ? Cet article vient répondre aux questions que se posent les couples sérodiscordants.

La Prophylaxie pré-exposition (PrEP) pour les couples sérodiscordants.

Il était difficile pour des couples vivant avec des statuts sérologiques différents d’avoir une vie normale. Il a fallu du temps et plusieurs recherches pour que le VIH ne soit plus une difficulté pour eux. Aujourd’hui, des partenaires sérodiscordants peuvent vivre une vie de couple épanouie, grâce aux différentes méthodes de prévention et de traitement. Notamment la PrEP et les Antirétroviraux.

La PrEP

C’est un moyen de prévention de l’infection à VIH. Elle consiste en la prise d’une association fixe d’antirétroviraux par une personne non infectée, mais exposée à un haut risque de contracter le VIH.

Pour toute personne éligible, la PrEP s’administre entre 1-7 jours après la première consultation. Le traitement débute : le sujet prend un (01) comprimé par jour durant toute la durée de l’exposition.

En cas d’administration continue, le traitement est efficace après 7 jours de prise chez les hommes et 21 jours chez les femmes.

Conception et vie au quotidien

Ainsi grâce à la PrEP, une personne non infectée ne coure plus le risque de contracter le virus. Le couple ne vit plus dans la peur d’une contamination et peut accéder à une vie tranquille et normale.

Ils peuvent aussi avoir des rapports sexuels non protégés au quotidien et concevoir des enfants de façon naturelle. Dans ce cas, le couple doit être suivi de près par un médecin qui les accompagnera pendant tout le processus. Les enfants naissent totalement en bonne santé, et ni eux ni le conjoint ne contractent le virus.

Traitement Antirétroviral

Néanmoins, le partenaire infecté doit suivre avec précaution son traitement ARV afin de rendre sa charge virale indétectable.

Plus le traitement ARV est entamé tôt, et plus il donne de meilleurs résultats, notamment avant l’apparition des symptômes. Ainsi, le risque de transmission du VIH à un partenaire sexuel séronégatif diminue de 96 % si le partenaire vivant avec le virus prend un traitement antirétroviral et qu’il a une charge virale indétectable.

Avant d’envisager d’aller plus loin avec une personne, il est nécessaire de se faire dépister ensemble et assez vite. Cela rend possible une prise en charge plus efficace, si l’un des partenaires est infecté.

Pour un couple sérodiscordant, les deux partenaires devraient s’informer suffisamment sur la maladie.

N’oublions pas aussi que les préservatifs existent et restent jusqu’à ce jour le moyen le plus sûr de se protéger du VIH. On peut à la fois prendre une PrEP et utiliser correctement le préservatif.

Vous pouvez parler à un spécialiste en ligne ou prendre rendez-vous dans une clinique pour des conseils en santé sexuelle et autres besoins de services. Plus d’infos sur www.ngouan.com

 

Ce contenu a été rendu possible grâce au partenariat entre MTV Shuga Babi et PEPFAR, USAID et EpiC.



comments (2)

ou pour commenter

jsmith

1234

jsmith

1234

ou pour commenter

ou pour commenter