Pour les personnes dites à risque ou fortement exposées au virus du VIH, la PrEP (Prophylaxie pré-exposition) est une méthode extrêmement efficace de prévention de la transmission du VIH. En effet, les personnes séronégatives peuvent recourir à la PrEP dans le but d’éviter de le contracter.

Tout savoir sur la PrEP

Elle consiste en la prise d’une association fixe d'antirétroviraux par une personne non infectée, mais exposée à un haut risque de contracter le VIH soit par voie sexuelle, ou par des objets infectés. Les personnes pouvant avoir recoure à la PrEP en Côte d’Ivoire sont :

En Côte d’Ivoire, on estime à 498.000 personnes le nombre de personnes vivant avec le VIH*. Etant donné que la part de la population dite à risque est assez représentative, la PrEP se présente comme une solution plus que nécessaire.

La PrEP empêche le virus du VIH de se développer et de se fixer dès son entrée dans le corps.

Seul un médecin peut en faire la prescription.

Lorsqu’on est sous PrEP, les antirétroviraux (ARV) présents dans l’organisme empêchent le VIH d’infecter les cellules. Les ARV bloquent donc la réplication du virus à un stade très précoce. Ce traitement préventif s’accompagne d’un dispositif de suivi renforcé. Les molécules utilisées sont le Ténofovir Disoproxil et la Lamivudine (TDF 300 mg/3TC 300mg).

PEP et traitement ARV, les autres méthodes pour lutter contre le VIH

On utilise la PrEP seulement à titre préventif et non curatif. Elle est à ne pas confondre avec les deux autres méthodes que sont la PEP et le traitement ARV.

La prophylaxie post-exposition, ou PEP, est un moyen de prévenir la transmission du VIH à une personne séronégative qui pourrait avoir été récemment exposée au virus. Elle consiste à prendre des médicaments ARV dès que possible (dans les 72 heures) après une exposition potentielle au virus. La durée de la prise de la PEP est de 28 jours.

Pour que la PEP soit efficace, la personne doit prendre très fidèlement ses médicaments pendant toute la durée du traitement. Elle ne doit pas s’exposer de nouveau au VIH pendant le traitement.

C’est la prise de médicament ARV par une personne séropositive, pour réduire la charge du virus dans l’organisme. C’est un traitement qui se prend toute la vie.

Les ARV réduisent la multiplication du virus dans l’organisme. Il existe plusieurs classes d’ARV, qui agissent à différentes étapes du cycle viral.

Pour savoir comment avoir accès à ces méthodes de prévention, vous pouvez contacter tous les médecins. Vous pouvez également prendre rendez-vous pour des services de santé sur la plateforme www.ngouan.com

Attention : La PrEP est un traitement efficace lorsque le patient suit les prescriptions du médecin. Son administration se fait après avoir déterminé si le sujet est éligible selon des critères précis. Nous reviendrons plus en détails sur ces informations dans un prochain article.

 

Ce contenu a été rendu possible grâce au partenariat entre MTV Shuga Babi et PEPFAR, USAID et EpiC.

CIPHIA : Côte d’Ivoire Population-Based HIV Impact Assessment 2018